mise_en_conformite_RGPD_donnees

Entré en vigueur le 25 mai 2018, le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) s’impose aux structures privées et publiques ayant leur siège au sein de l’Union Européenne ou traitant des données de citoyens européens. Désormais, les structures concernées se doivent de mettre en place les mesures nécessaires pour une mise en conformité RGPD. Grâce à cette nouvelle loi, les internautes sont mieux protégés et disposent d’un réel droit de regard sur les données collectées lors de leur navigation sur internet. Harmonisée au niveau européen, cette nouvelle législation est une avancée particulièrement importante concernant les droits individuels et le respect de la vie privée. La mise en conformité RGPD est une obligation pour les structures concernées, sous peine de sanctions particulièrement lourdes de la part des instances compétentes. 

 

Qu’implique la mise en conformité RGPD ?

 

Afin de respecter la nouvelle législation, les structures publiques et privées doivent ainsi prendre différentes mesures. L’objectif est de protéger au maximum le traitement des données personnelles et d’offrir une réelle transparence. Afin de garantir la mise en conformité RGPD, les entreprises et organismes publics doivent suivre plusieures règles : 

 

- Identification précise de l’objectif de la collecte des données

- Devoir d’information auprès des utilisateurs et demande d’accord préalable pour le traitement de leurs données

- Transparence totale concernant le traitement des données personnelles

- Mise en place des outils et des mesures nécessaires pour garantir la sécurité des données et le droit de consultation

- Obligation d’assurer le droit à la portabilité des données pour chacun


L’obligation de mise en conformité RGPD

 

Le RGPD est donc une réglementation particulièrement importante qui oblige de repenser le traitement des données. Afin de vérifier la bonne application de cette mesure européenne, chaque pays membre de l’Union Européenne est doté d’une instance en charge de la surveillance. En France, ce rôle est rempli par la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL). Pour la mise en conformité RGPD, la CNIL recommande ainsi plusieurs mesures pour les organismes concernés : 

 

- Nomination d’un délégué chargé de la protection des données

- Création d’un registre sur le traitement des données

- Prévision d’un plan d’action correctif

- Mise en place des mesures pour anticiper et gérer les risques de sécurité

- Garantir la mise en conformité au RGPD avec les procédures internes nécessaires

 

Avec le RGPD, on note ainsi l’apparition d’une réelle sécurité concernant la collecte et le traitement des données personnelles. Obligeant aux structures privées et publiques la mise en place de mesures de sécurité et de transparence, cette nouvelle législation donne de nouveaux droits aux utilisateurs qui peuvent ainsi naviguer plus sereinement sur internet. 

 

La mise en conformité RGPD permet également aux entreprises d’inspirer plus confiance auprès de leurs clients et attirer ainsi de nouveaux prospects. En assurant la protection des données de leurs clients, les entreprises apparaissent comme plus sérieuses et doivent offrir la possibilité à chacun de modifier ou de supprimer leurs données. Pour une mise en conformité RGPD réussie, il est nécessaire d’utiliser les outils adéquats et de prendre les mesures nécessaires. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter le site de Données RGPD.